Notre histoire

IMG_1365 (2)cropped-img_1365-21[1]

Dès mon enfance, je rêvais de devenir vétérinaire et de m’occuper des chiens Mira et rien d’autre. Malheureusement à cause de mes allergies sévères j’ai eu à m’orienter vers d’autres études et carrières qui ne me comblaient pas. Il y a 5 ans j’ai fait des recherches sur les possibilités d’avoir un chien hypo-allergène. Du même moment je me réorientais pour ma 4e carrière en soins infirmiers. Pendant toutes ces années j’ai fait des recherches sur internet, fait plusieurs lectures de livres sur cette race, et recherché les meilleurs éleveurs de Labradoodles Australiens. Puis j’ai rencontré une éleveuse aux Etats-Unis qui me confirmait que beaucoup de gens allergiques aux chiens ne réagissent pas à ceux-ci. Moi-même, dans sa maison avec ses 8 Labradoodles Australiens, je n’ai pas eu de réactions allergiques. Le Labradoodle Australien ne perd pas son poil ou le perd très peu et a très peu d’odeur corporelle. Je suis alors tombée en amour avec cette race qui a été créée en premier lieu pour ses qualités à l’assistance et la thérapie… Bingo! J’allais réaliser plusieurs rêves, celui de faire de la zoothérapie auprès d’enfants malades, de personnes âgées et d’enfants en difficultés d’apprentissage.

20170821_150125Important pour moi; je désirais faire connaître cette race, reconnue ailleurs, mais peu connue au Québec. Et pour que d’autres personnes réalisent le même rêve que moi d’avoir un chien aussi fantastique et très peu allergène. En plus j’ai la chance que mon conjoint est un fou des chiens. Pendant que nous n’en avions pas, il demandait aux voisins s’il pouvait marcher leur chien. Lorsque nous avons eu Flora, il est tombé en amour avec elle et le projet de devenir éleveur. Nos deux filles tant qu’à elles aimeraient déjà en avoir 8, elles ont déjà la passion de leurs parents et participent activement au dressage, aux soins et évidemment aux jeux…Notre environnement est idéal pour nos chiens… Terrain d’environ 1 acre en forêt et montagne, près de sentiers dans le bois. Ceux-ci partagent aussi la maison avec trois chattes et un cockatiel de 21 ans.2017-02-17 (63)Je débute avec le support et l’enseignement de deux éleveurs que j’admire depuis 5 ans. J’utilise, bien sûre le service d’un bon vétérinaire que j’ai bien choisi. Bref je prend le métier d’éleveur très à cœur pour me bâtir une clientèle satisfaite avec des chiens qui se démarquent de par leur santé, beauté et personnalité. Si vous décidé d’adopter un Labradoodle Australien, il n’y aura pas une sortie que les gens ne viendront pas voir votre chien ou vous demander c’est quelle race…De plus dans les cours de dressage leur plaisir de plaire à leur maître et leur intelligence font qu’ils apprennent plus rapidement que certaines races. J’en suis un témoin!

 

 

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :